Vous êtes ici :   Accueil » News
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
News
Tous les billets
DébutPrécédent [ 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 ] 4 pages suivantesSuivantFin
Articles de Juin et Juillet  -  par Gayel

Coucou les z'amis lecteurs, 

Dans la spirale de la reprise nous prenons  enfin le temps de publier les derniers articles de journaux relatant notre  épopée.

Merci à notre reporter local, Pierrick Carteron.

Bientôt l'article épilogue...

Publié le 03/08/2016 20:52  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
Du nouveau, du tout beau  -  par saskia

Le rythme de la vie en métropole reprend vite (trop vite!) le dessus... Nous avons internet depuis vendredi dernier et je profite de quelques instants sans les enfants (récupérés par les mamies) pour mettre un peu le site à jour.

Au menu, des photos, des images et du soleil. Donc vous trouverez enfin sur les liens ci-contres,  nos clichés des Bermudes et des Açores... 

Bonne lecture 

Ps : A venir.. les derniers articles de la presse. et quelques films (mais  là.. le montage prend du temps!).cheeky

Publié le 11/07/2016 16:47  - 1 commentaire 1 commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
Bravo!  -  par Daniele

quelle aventure!!Même de loin j'en frissonne et vous félicite pour ce challenge Maman que je suis j'imagine la tension et le soulagement d une maman et d'une mamie de vous voir arriver aCharron.  Vraiment une grande admiration et je vous enlace tous les quatre  

Publié le 25/06/2016 23:43  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
18/6 Acores - Charron J7-J8 - Sacrée île !  -  par Gayel

Ce matin, nouveau rail, mais celui-ci sans possibilité d'éviter les routes de collision, aucune réponse à la VHF, au début ils sont 3 puis 5, puis 10, 15, 20, il en sort de partout et foncent vers nos étraves ! Les dauphins viennent nous saluer pour ce dernier lever de soleil en mer, un de ces instant magique qui fait oublier bien des traumas maritimes. Qu'ils sont beaux avec leur ventre blanc qui scintille dans ce jeune soleil. Merci Neptune.

Dans quelques miles et quelques heures, nous allons recroiser notre sillage à l'entrée de la baie de l'Aiguillon. Nous avons emprunté la passe descendante du pont le 12 juillet dernier, les yeux et le cœur encore chargés d'émotions de vos accolades et derniers baisers.  En cette nuit du 18 au 19 juin, nous embouquerons le pertuis breton par sa porte Nord, épuisés, mais ravis de cet accomplissement, et prêts à vous enlacer chaleureusement.

De Chauveau au phare des Baleines, en passant par ses plages de sable fin, ces oasis verdoyantes, ses marais salants, ces bancs de sables, ses colères et ses courants,  il nous aura fallut quasiment un an pour faire le tour de cette île blanche, cet Everest du marin.  Un an pour boucler le tour de .... l'île de Ré. Et tout ça sans même y poser un orteil !! Même avec un super rating, je ne pense pas qu'on finisse sur le podium de cette édition 2015-2016 du tour SRR.

Bon certes on a un peu trainé en chemin. Mais que c'était bon. Pas tous les jours drôles bien sûr, mais que de merveilles avons nous vu, quelles expériences avons nous vécues, que de rencontres avons nous fait., gravées dans nos mémoires et  dans nos cœurs, certains que les horizons de nos enfants s'en trouveront agrandis.

18 pays,  77 îles accostées,  environ 11 000 Miles nautiques parcourues (plus de 20 000km) soit un demi périmètre terrestre, les enfants disent un demi tour du monde, mais là ça devient présomptueux. Par cet aspect comptable ça peu paraitre énorme, mais finalement ce n'est qu'un an de vacances et de bonheur en famille mis bout à bout et le tout dans un shaker en bois qui a su entretenir le lien, notre fidèle Tsaëlou.

Je ne vous souhaite qu'une chose, ayez comme nous la folie de suivre vos rêves et de les vivres jusqu'au bout. Ce sera dur, mais ne renoncez pas, le bonheur est souvent à ce prix. Et surtout continuez à faire de nouveaux projets. De notre coté, on va murir nos prochaines aventures et on reviendra vous les conter, si bien sûr nous ne vous avons pas trop ennuyés avec la dernière....

Bises des 4 ragondins des mers, de retour dans les eaux françaises.
Le 18/06 à 6h30 TU : 45 42N 4 29W distance parcourue : 1175 MN distance au but (Charron) 148 MN.
Arrivée prévue entre 3h et 7h à Charron, puis back home et douche chaude !!

Publié le 19/06/2016 03:34  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
17/6 Acores - Charron J6-J7 - Nuit sous rail de C....  -  par Gayel

A la tombé de la nuit nous sommes à 90 miles au Nord Ouest de La Corogne. Un petit run plein vent AR et on y serait pour le petit déjeuner demain matin. Alors Tapas ou on se casse ? Trop tôt pour tapas et cervevas, certes mais de bons churros dans un chocolat chaud qui tiens plus de la crème dessert que d'une so cute cup of tea c'est super tentant. Non ce n'est pas raisonnable, on a envie de rentrer, on nous attend et en plus ça nous ferai traverser ce rail de cargo que l'on a pris soin d'éviter en face du cap Finistère espagnol, du coup allez on continue notre route. Adieu tapas et churros....

Eviter le rail, oh la bonne blague ! Certes nous sommes à 100 miles au nord de ce dernier, on ne passe pas dans le "chemin balisé" sur la carte, mais les cargos eux une fois sortis du rail, ils ne disparaissent pas !! Ils visent ou sortent du rail de l'autre Finistère; le breton; tout en prenant un peu plus d'espace entre eux mais à peine. Et puis ce n'est pas comme si on traversait les routes commerciales entre le nord de l'Europe; où sont situés les plus gros ports de commerce du monde;  et le reste de la planète maritime !

Pour la sérénité d'un équipage en pleine forme comme nous pas de soucis !! A 21h passe encore. Mais de 2h à 5h ils ont raison de la partie de "candy crush" de doudou, rendez vous compte elle a à peine passé un niveau !! Bon c'est vrai qu'il y a plus reposant que de voir défiler pendant 6h des cargos en tous sens surtout quand il y en à plus de  20 à l'écran qui se doublent et s'évitent comme ils peuvent, dont 4 simultanément en route de collision avec nous ou de toute façon trop proche. Pas très stressant non plus nos appels VHF, sans réponse, tant que le cargo n'est pas dans notre viseur ou plutôt l'inverse et qu'il arrive à 16 nœuds ... "Pas de problème je vous ai vu !" Euh, certes mais si vous pouviez vous écarter un poil afin d'être sûr de ne pas mettre en péril nos crash box, et de seulement subir vos vagues d'étrave se serait sympathique...

Enfin c'est passé, ça c'est fait. Dans 115 miles ce sera les eaux de la zone économique française. On doit être sur la bonne voie.

Coté météo, j'ai bien l'impression qu'on arrive sous votre gros nuage français, et que même si on a attrapé le soleil par les bretelles, ce matin il a du mal à percer. Toujours 20 nœuds de vent 2 à 2,5m de houle hachée par le travers, avec un Tsaëlou qui a du mal à descendre en dessous de ses 8 nœuds de moyenne depuis 3 jours, ça use. Surtout ça tape fort tout le temps sous la nacelle et le pont est trempé en permanence. S'il n'y avait que lui... Hier soir on a vidé environ 100/150L d'eau sous la couchette à Titou, le bouchon de pont de la crash box doit être mal vissé, ou le joint HS et surtout il est quasiment en permanence sous l'eau. Donc on joue les Shadocks sous les planchers. Notre réserve de pattes en a un peu souffert car elle était sous le lit. Don't worry on a de quoi encore tenir le siège de La Rochelle.

Les loulous dans tout ça ? Ils sont adorables, je pense qu'ils ont perçus qu'il valait mieux la jouer discrète entre les deux zombis irritables qu'ils croisent de temps à autre. Non blagues à part ils sont super et passent leur temps à jouer aux cartes, aux légos et à dévorer des piles de livres numériques après leurs devoirs matinaux. Ils sont impatients de rentrer, de retrouver leurs grands parents, leurs copains et leur maison. Ils décomptent les miles et les jours.... comme nous. On les comprend et je les admire de supporter tout ça sans broncher, dimanche ça fera tout de même 26 jours de mer en 1 mois et demi. Pas si mal pour des marins de la Sèvre Niortaise. Hier matin les Cruising Bird étaient à 40 miles au SSW en bonne forme. Nico devrait gagner son pari d'arriver avant nous (samedi soir), heureusement qu'ils avaient 150 miles de moins à faire...

Bises des 4 Ragondins des mers.
Le 17/06 à 7h30 TU : 44 52N 08 23W distance parcourue : 999 miles (nouveau record des 1000 miles en 6 jours moins 3h, moyenne >7 kts), distance au but (Charron) 324 miles.

Publié le 19/06/2016 03:07  - 1 commentaire 1 commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
territoire espagnol  -  par mamoutine

Bon, ça y est, on en est sorti de cette dépression, maintenant il nous reste la mer en bataille et 20 nœuds de vent. Nous venons de larguer 2 des 3 ris et nous avons de nouveau un génois au complet. Tsaëlou essaye de ce frayer un chemin dans ce terrain de cross. C'est mal foutu la mer, c'est l'inverse de l'automobile, quand tu ne peux pas avancer faute de vent c'est une autoroute, quand il y a du vent pour avancer c'est un champ de bosse parsemé de troncs d'arbres couchés en travers.

Promis prochain bateau de croisière, il y aura des essuies-glace comme sur les fiftys des papys anglais !!

Instant magique que ce lever de soleil sur la France après une nuit presque reposante. Non non on ne la voit pas encore, mais je sais qu'elle est là cette côte française dans l'axe de nos étraves. Nous venons de pénétrer dans les eaux territoriales espagnoles , demain à la même heure nous devrions dépasser très au nord le si délicat cap Finistère et déboucherons dans la baie de Biscay, plus connue sous le nom, non moins redouté, de Golf de Gascogne.  Espérons que ce dernier aura lu nos mails, en aura compris qu'on a notre dose, et qu'il ne roulera pas trop des mécaniques sur notre passage. 

Hier après midi, nos amis de Cruising Bird ont croisés notre route pour commencer leur descente vers Gijon.

Ils étaient à 21 miles dans notre SSW,en bonne forme malgré une GV un peu déchirée. Même avec leur 2m30 de plus à la flottaison ils n'ont rien repris sur Tsaëlou. Satisfaction tout de même, réminiscence de mes années régates, "tu pars devant et tu creuses l'écart".... pour le moment on creuse plutôt les quarts... :).

Un petit clin d'œil à ma petite sœur Alizé et un gros "MERDE" pour son bac demain.

Nous sommes toujours dans le timing pour une arrivée dimanche avec la marée montante.

Bises des 4 ragondins des mers.
Le 16/06 à 6h00 TU : 43 59N 12 51W distance parcourue : 800 miles, distance
au but (Charron) 523 miles.

Publié le 16/06/2016 08:53  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
croisière moins cool!  -  par mamoutine

Moment de grâce lundi soir, une dizaine de dauphins offrent un magnifique spectacle aux enfants et à Saskia pendant plus de 10 min, on entend même leurs chants. On ne s'en lasse vraiment pas, c'est toujours la joie à bord  quand les dauphins nous font l'honneur de leur présence.Nuit de lundi à mardi montant crescendo de calme à agitée.

Au réveil le coulisseau de la têtière de GV est arrachée. Vu la météo pour la suite il faut se dépêcher de réparer. Je réveille Saskia, on affale la grand voile on la sort du rail de mat et du lazy bag et réparons le coulisseau.  Par 25 nœuds y a plus drôle.. Heureusement Saskia est récompensée de son réveil matinal par quelques jets de souffles de baleine  au loin, dommage, nous ne verrons guère plus cette fois ci.

Le crescendo continu, 2 ris, 3 ris, un bout de torchon devant. Les 30 nœuds annoncés sont largement atteints en début de soirée avec 35 nœuds établis. On craint pire pour la nuit. Le pire étant toujours certain, c'est avec le couteau entre les dents que nous passons la nuit avec 40 nœuds établis avec rafales à 42 (77km/h) et 4,5 à 5m de houle 3/4 Ar et particulièrement désordonnée. Croyez moi ça décoiffe, en plus j'ai des cheveux maintenant...La nuit est donc éprouvante, ça tape, et cogne de partout, Tsaëlou est plus salé qu'une vieille morue, mais il encaisse, il survole, sautille, rebondi de vague en vague. Nous sommes fier de notre bateau et de son pilote qui assurent comme des bêtes pendant que nous restons heureusement à l'abri dans la cabine à ramasser tout se qui vole et essayer nous même de ne pas tomber à chaque vague. Une nuit à 9 nœuds en permanence, des surfs à 12,13, 14, 15 nœuds interminables dans un vacarme assourdissant. Nouveau record à 17,9 nœuds et 200 miles en 24h.

Malgré tout notre doudou chef cook, pour s'occuper la tête (et nourrir nos ventres affamés) a décider de vider notre grosse bouteille de gaz US si chèrement acquise. Elle s'y atèle à coup de couscous aux kefta, lasagnes de thon, et hier soir  gratin dauphinois et petit poulet des Açores roti. Un régal pour le corps et l'esprit en ces heures difficiles, bravo et merci.Dans moins de 3h nous aurons atteint la mi-parcours, mais notre chemin de croix n'est pas terminé pour autant. Le vent ne devrait vraiment se calmer que jeudi matin. ça va être long, mais on va vers le mieux. On a quand même accroché le soleil avec nous ce qui arrange bien ce noir tableau. On essaye de vous le ramener pour dimanche à Charron.

Cbird était hier à 25 miles de nous un peu plus nord. Pas de news aujourd'hui pour le moment.

Bises des 4 ragondins des mers.Le 15/06 à 9h30 TU : 43 17N 16 14W distance parcourue : 646 miles, distance au but (Charron) 677 miles.Ps : Vous l'aurez compris puisque vous recevez de nouveau ces mails, nous recevons de nouveau la météo et vos mails qui nous font chaud au coeur.

Publié le 15/06/2016 14:19  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
SUITE LIAISON IMPROBABLE  -  par mamoutine

13/06 Açores-Charron J3Depuis 2h du matin le vent est complètement tombé comme écrasé par cettenappe de brouillard qui nous colle à la peau.  La mer malgré la petitehoule résiduelle devient glacis. Démarrage moteur pour quelques longueheures humides. Nos thons ont du mal à sécher...Petite vacation par Iridium avec Cruising Bird (CBird), ils sont à 11milesde nous plus au nord et ni nos AIS ni nos VHF ne se captent. Toutefois unpoint  rassurant dans ce brouillard leur détecteur de radar s'affolle caril captent notre radar, on est donc un peu visible...Croisement avec CBird au moteur, ils passent 1,5 mile devant, au moteur çacompte ?Comme je m'acharne depuis 2 jours sur mon téléphone Iridium pour capter unbout de météo, on demande à Cbird de nous attendre et on tente un échangeimprobable. Nico lui a réussi à capter le fichier météo. On créer donc unepasserelle wifi entre les bateaux et on échange. On pourrait presque faireune partie de jeu en réseau... Merci encore l'antenne wifi longue portée!!Nous passons encore quelques heures à essayer de configurer mon iridiumcomme le sien pour tenter une connexion satellite, en vain... Sur une idéede nico j'appelle l'opérateur, qui me confirme que depuis samedi le servicedata est hors service pour une partie des abonnés... je suis dedans, celadevrait se résoudre sous peu.Après ces échanges numériques nous tentons un échange concret de hautevoltige, le lancé de thon salé par dessus une parcelle d'océan. Rebond etenroulé sur le pataras de Cbrid, mais c'est tout bon le thon reste à bord.Ils vont pouvoir se régaler eux aussi. Merci les amis pour ce moment departage au milieu de rien.Vers 16h nous avons fait le quart de notre route théorique.Nous repartons un peu vers le nord chercher du vent. Ca y est ça glisse denouveau au travers/grand largue, Tsaëlou retrouve sa foulée et commence àdistancer CB, qui nous aurait bien semé dans les petits airs d'aujourd'huisans notre bruyant moteur de chalutier...La nuit s'annonce calme et fraîche, profitons en pour un bon repos carcelle de mardi à mercredi s'annonce plus rock & roll...Bises des 4 ragondins des mers.Le 13/06 à 21h30 TU : 41 29N 22 12W distance parcourue : 355 miles,distance au but (Charron) 965 miles.

Publié le 14/06/2016 08:35  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
un peu de liaison  -  par mamoutine

11/06 Açores-Charron J1

Hier, Saskia et les enfants ont laissés leur marque sur un monument desmarins de l'atlantique, la digue de Horta est parée d'une nouvelle œuvre,avec une petite dédicace pour CalicoJack. Soirée d'adieu en musique aumythique resto/bar des marins, le "Peter Sport Bar" autour d'un bon morceaude bœuf local et d'un verre de vin entre bateaux copains.Une fois de plus l'appel du large a été le plus fort car nous reprenons lamer aujourd'hui. L'appel du large ou plutôt l'appel des vertes prairiesvendéennes et de notre maison en sommeil ? Ce dernier aspect n'est sûrementpas le moins présent en cette fin de tour de l'atlantique. Qui l'eu cru.C'est par un matin bien gris que nous disons adieu sous un crachin breton àces îles perdues au milieu de l'océan Atlantique que sont les Açores.Saudade tout de même, car c'est le départ de la dernière escale de notrepériple, saudade car nous laissons aussi les bateaux copains qui repartenteux dans d'autres directions. Nous regrettons de ne pas avoir pu attendreSiminoé et Krisfill qui ont fait escale à Flores, et Seaview n'arrivera quedans quelques jours, la fenêtre météo est là, il faut partir. Nos amis deCruising Bird décident cette fois de partir avec nous. Même si euxs'arrêterons à Gijon, on devrait faire un petit bout de chemin ensemble.Nicolas est très motivé pour finir devant nous... Nous sommes de nouveautous les 4 pour cette dernière nav, Roch ayant choisi de débarquer àFlores.Depuis le départ nous effectuons un duel d'empannages et nous contournonspar le nord l'île de Graciosa vers 18h, dernière terre avant 1300 miles..Tsaëlou tiens la dragée haute à ce magnifique monocoque de 45 pieds qu'estCruising Bird (RM 13.60). Vent idéal entre 15 et 25 nœuds. Nous réalisons162 miles pour ces 1ères 24h.Dimanche 12 juin en fin d'après midi nous péchons 2 magnifiques thons(entre 6 et 8 kilos pour le plus gros). On va manger le 1er et saler ledeuxième pour les jours de disette sur le continent. Peu après apparaissentà l'AIS 1, 2 puis 3 et finalement 35 bateaux de pêche espagnols. On diraitque eux aussi ont repérés le banc de thons !! Une ville se dessine au loindans la nuit. Cruising Bird vient de croiser 3 miles derrière nous etremonte vers le nord à travers les pécheurs. Nous contournons la villeespagnole et le suivront vers cette route nord.Coté technique, le moteur nous pose quelques soucis de démarrage, lesolénoïde du démarreur réclame son coup de marteau à chaque fois voir mêmeun shunt au tournevis entre les deux bornes, ça fait de belles étincelles!!. Je le changerai demain. De plus depuis deux jours il m'est impossiblede me connecter via satellite pour prendre la météo et vous fournir cesnouvelles. C'est surtout gênant pour choisir la stratégie à adopter face àla petite dépression qui va nous barrer la route mardi. Nous allons nous enremettre Cruising Bird et à son routeur extérieur. Je remercie égalementValentin pour ces précieux SMS météo.Coté météo, le vent est idéal, les températures sont fraîches pour un moisde juin, mais c'est sûrement dû aux quasi 100% de couverture nuageuse quenous supportons depuis 2 jours. La nuit dernière nous a offert 2h de cielétoilé. J'en profite jusqu'au dernier éclat.Bises des 4 ragondins des mers.Le 13/06 à 00h TU : 40 36N 24 09W distance parcourue : 248 miles, distanceau but (Charron) 1072 miles

Publié le 14/06/2016 08:32  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
Les Acores  -  par saskia

Les Açores :

            

Les Açores sont un groupe d’îles portugaises qui se trouvent dans l'océan Atlantique nord, à environ 1 500 km à l’ouest de Lisbonne et du nord-ouest du Maroc, et à 3 900 km de la côte est de l’Amérique du Nord. Nous n'aurons que le temps et l'occasion de nous arrêter à Flores puis  à Faial. 

A Flores, nous retrouvons l'ambiance presque familiale d'un port  (info pratique : 18€/j tout compris, avec un personnel hyper sympa!) et le bonheur d'avoir l'électricité à bord... option non négligeable, vu qu'il n'y a pas de douche chaude au port et qu'il doit faire 17° dehors.

Transition avec les caraïbes, mais on retrouve aussi du choix européen dans l'avitaillement et surtout des prix abordables!

Au depart des Bermudes, Saskia a vraiment choisi LA meilleure fenêtre météo pour rejoindre les Açores! 11 jours seulement et dans de bonnes conditions, quand on compare aux autres bateaux qui arrivent au fur  et  à mesure. 3 dépressions (avec des vents à 50 noeuds et de vagues de 7 à 10m) ont traversé l'Atlantique juste aprés notre arrivée et certains bateaux, partis plus tard,  ont même dû faire appel aux remorqueurs, n'ayant plus de moteur, plus de barre ou de pilote, plus de bimini, de panneau solaires, génois arrachés et j'en passe... Nous croiserons d'autres bateaux à Faial, dont Vaga et Sylvestre qui auront vécu les mêmes moments difficiles. 

Roch décide d'arrêter le voyage ici et de profiter de la liaison aérienne facile avec Lisbonne pour rentrer... il faut dire qu'il a été un peu malade et que le voyage en mer pour un hyper actif dans son genre est parfois assez calme. Il profite donc de la location de la voiture  pour un dernier tour de l'île, histoire de s'imprégner un peu de Flores et ses paysages splendides bien qu'un peu humides parfois. "4 saisons en 1 journée", c'est un peu le credo de l'île. Charmés par le coté sauvage de Flores, nous gardons la voiture une journée de plus, afin de faire une rando pour voir les nombreux lacs et multiples cascades de l'île. Dans le port de Lajes, nous visitons le musée de la pêche à la baleine. La diversité florale de cette île est grandiose. Les variétés de mousse, d'hortensia, de fougères et autres plantes laissent Saskia rêveuse!

Diverses images : 

  

 

 

Gaël  offre un massage à Saskia pour son anniversaire, et nous rencontrons ainsi la petite famille de Camille Farge, masseuse-kinésithérapeute. Titouan et Ewenn font ainsi la connaissance de nouveaux copains, avec Elvire et Andrea, sans oublier la petite Gaia. Ils auront aussi la chance d'aller une journée  à l'école de Lajes avec eux. On les invitera un soir, histoire de partager un bon gateau d'anniversaire ensemble et de passer un  agréable moment sur Tsaëlou. 

 

Petit tour à bord du monospace de Marco le lendemain pour revenir voir Fajazihna, que nous avons beaucoup apprecié, de découvrir la tombe d'un pirate et de jouer une dernière fois ensemble.

 

 

 

 

Navigation le dimanche 5 Juin (anniversaire d'Ewenn) de 100 miles pour rejoindre Faial où nous retrouverons Vaga, Cruising Bird et plus tard, Sylvestre, monocoque que nous avions rencontré via Vaga aux Bermudes. 

Au programme et en vrac,restaurants, randonnées autour de la caldeira (sommet d'un volcan, dont on peut faire le tour, 8km), et dans l'île, peinture sur le port (tradition oblige... et vu que saskia et les enfants avaient dejà laissé leurs traces à Porto santo, puis Flores, obligés de terminer  à Faial!), visite du musée de Scrimshaw (offrant une grande collection de dents de cachalots sculptées ou gravées), quelques magasins pour ramener des petits souvenirs aux amis et parents, et visite du Bel espoir, bateau du père Jaouen (belespoir.com). 

Nos "oeuvres" dans les marinas : 

 

  

La rando: 

 

  

Petite séance de Geocatching (sorte de chasse aux trésors à travers le monde) pour les enfants.

  

Marina de Faial et visite du Bel Espoir:

 

Comme le port est plein, nous nous mettons  à couple de Vaga, ce qui facilitera les échanges avec les enfants!

Autres en vrac: 

 

Gael en sauveteur d'hélice de Vaga (voir les extravacances.com)

Nous quittons les Açores le samedi 11/06 au petit matin en compagnie de Cruising Bird et éspèrant bien croiser quelques baleines. Nous en avions aperçu lorsque nous étions en hauteur de Faial. Arrivée prévue : 8 à 10j. Nous commençons dans le brouillard, assistés du moteur. 

Des baleines, nous ne verrons que leurs jets ou de rares ailerons mais trop loin pour une petite photo souvenir! Dommage. 

Publié le 13/06/2016 20:26  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
DébutPrécédent [ 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 ] 4 pages suivantesSuivantFin
Rubriques

Fermer Activité du site

Fermer Presse

Fermer Transat Retour

Fermer Messages Amis

Fermer BVI et grandes antilles

Fermer Antilles

Fermer Traversée Atlantique

Fermer Archipel du cap vert

Fermer Canaries

Fermer Archipel-de-Madere

Fermer Portugal

Fermer Archipel des Açores

Fermer Espagne

Fermer Préparatifs

Derniers billets
Derniers commentaires
Archives
08-2017 Septembre 2017 10-2017
L M M J V S D
        01 02 03
04 05 06 07 08 09 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

 
Vous êtes ici :   Accueil » News
 
 
Recherche
 
Document généré en 0.12 seconde