Vous êtes ici :   Accueil » News » Canaries
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
News - Canaries

Nombre de membres 15 membres
Connectés : ( personne )
Snif !!!
 


Ces billets sont disponibles en format standard RSS pour publication sur votre site web:
http://www.lacord.com/data/fr-blog.xml

Canaries

Tenerife-la gomera-el hierro  -  par Gayel

Désolés pour les longs intervalles entre 2 articles... Internet n'est vraiment pas facile à avoir de façon correcte et permettant de mettre à jour le site....

22/10: traversée sous moteur (encore..). Le vent initialement annoncé pour mercredi est bien tombé. Nous quittons gran Canaria avec 5 nœuds de vent...Depart 8h30. Arrivée à 18h baya antequierra. Avons croisé de placides globicéphales, nageant en groupe de 10. Le mouillage est un peu houleux et nous sommes bien heureux d'être sur un catamaran.

Petite visite de la plage de sable noir qui s'étend devant nous, au pied de falaises aux multiples couleurs. Le lendemain est pluvieux mais le soleil arrive à percer entre les nuages, grâce à notre danse du soleil, effectuée sous la pluie, sur le bon de bon matin. La compagnie créole aidant, nous réussissons à faire chanter les soleil et chasser les nuages. Un peu de plongée/chasse pour Gael et henri, mais sans succes (idem pour le casier déposé plus tôt).

         

marina à Santa cruz le 24/10 : 26.9€ : travaux commençant à 7h45 du matin. Location voiture = 40€ au port des ferries. restau de tapas le soir avec soupe poisson, sèche, almogrote albondigas, tortilla. + t-shirts imprimés de Tenerife.

Visite de l'ile le 25/10 . C'est la plus grande des 7 iles des canaries et cela se sent! Notre route nous amènera au nord, via La Laguna,  puis par le parc magnifique du Teide. Au nord de l'île de Tenerife, San Cristóbal de La Laguna a été la première ville des Îles Canaries, et reste à ce jour la seule ville déclarée au Patrimoine de l'Humanité de l'UNESCO depuis 1999. Son architecture coloniale, le tracé linéaire de ses rues réalisé au XVe siècle sans murailles extérieures de protection et une grande zone commerciale piétonne donnent à cette ville universitaire annexe une véritable marque distinctive. Profiter de ses rues historiques est une expérience inoubliable.

Déclaré parc national en 1954, le Parque Nacional de las Cañadas del Teide abrite un énorme cratère volcanique de 48 km de circonférence, duquel s’érige le Mont Teide, avec ses 3 718 m d’altitude qui font de lui le pic le plus élevé d’Espagne.

          

Le parc en lui-même se trouve à environ 2 000 m au-dessus du niveau de la mer, et l'hiver, il peut être couvert de neige. En cette saison, les températures peuvent souvent descendre en dessous de zéro, et les mois d’été, elles dépassent souvent 40 °C.

Malheureusement, le périphérique permettant d'atteindre le sommet est fermé. Il faut dire qu'il pleut beaucoup depuis 2 jours et que ces intempéries empêchent la visite. Nous regretterons amèrement d'ailleurs ce temps car le parc est aussi étonnant que splendide.  

Chemin du retour, petit arrêt girolles, puisque nous avons croisé Henri et Géraldine au milieu du parc et qu'ils en avaient trouvé... pas autant de chance qu'à la pèche cette fois... et pas de girolles ni cèpes pour nous. Nous pourrons quand même en déguster le soir grâce à Callico.

La gomera:

L'île de La Gomera, presque circulaire, est la deuxième plus petite des Îles Canaries. Elle est située dans la province occidentale de Santa Cruz de Tenerife, et San Sebastián de La Gomera est sa capitale. Elle est également connue comme l'île colombienne, car elle a été le lieu d’approvisionnement de l'amiral Christophe Colomb lors de son voyage de découverte du Nouveau Monde. Elle a une population d'environ 24.000 habitants.

Arrivée à un petit mouillage tranquille à coté de Santiago, devant une plage de gros galets noirs, au pied de falaises' pour changer)... mais cette fois, ces falaises abritent une sorte de communauté et nous y apercevons 4 coules habitant (à priori de façon permanente) dans des grottes.

          

On change le lendemain et allons à  la playa de Santiago, devant un minuscule port. Beaucoup de houle et les brisants sur la plage de sable noir sont impressionnants. Malgré tout, nous louons une voiture et laissons Tsaëlou sous la garde de François qui reste sur  Kiran.

L'ile est superbe et assez verte. Journée cueillette au programme avec mangues, avocats, pommes, châtaignes etc.. Petites rando dans les entiers escarpés du parc et de la laurasilva (un peu similaire parfois à celle de Madère: une masse de végétation préhistorique caractéristique de la région qui couvrait les tropiques il y a des millions d'années et qui a été conservée sur les îles grâce au climat exceptionnel toujours tempéré). 

                            

Le Parc National de Garajonay, le joyau naturel des Canaries, a été déclaré Site du Patrimoine Mondial par l'UNESCO en 1986. Il possède l'un des secrets les mieux gardés des îles, la forêt de «El Cedro", une relique du Tertiaire et verger du monde dans la conservation de laurier. Grâce à l'action de la mer de nuages (pluie horizontale), la végétation est très épaisse et on peut trouver de la faille, de la bruyère, du laurier et de fougères. Il y plein de sentiers pour apprendre et connaître de très proche les subtilités de cette forêt ancienne.

Le Parc National de Garajonay doit son nom à la légende des amoureux Gara, la princesse de Gomera et Jonay de Tenerife qui face à la désapprobation de leur idylle par leur famille, ont décidé de s´enfoncer une lance en bois et de sauter du plus haut sommet de l'île, ou de se tuer en se transperçant sur une branche d'arbre... triste mais trop beau. 

Au nord, on voit tres bien le Teide.

Passage par le port de la vallée des rois. 

   

Visite aussi de céramistes locaux. 

 Retour au bateau où tout va bien malgré la fermeture des plages par la police et la houle toujours impressionnante. Nuit agitée et départ vers 4h du mat pour el Hierro.  Pêche d'une daurade coryphène mais plus petite cette fois.

Port à El hierro, la Restinga et départ le 30/10.

 

Le port se trouve au bord d'une réserve naturelle. Cela se sent et c'est avec magie que nous verrons des tortues et raies mantas nager à coté des bateaux...

       

La traversée devrait durer 6 jours... et internet au cap vert semble encore plus dur à trouver... donc on fait au plus vite pour la suite des nos aventures...

Prochaine destination :

Publié le 30/10/2015 16:24   Tous les billets  Prévisualiser...  Imprimer...  Haut


Commentaires

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Rubriques

Fermer Activité du site

Fermer Presse

Fermer Transat Retour

Fermer Messages Amis

Fermer BVI et grandes antilles

Fermer Antilles

Fermer Traversée Atlantique

Fermer Archipel du cap vert

Fermer Canaries

Fermer Archipel-de-Madere

Fermer Portugal

Fermer Archipel des Açores

Fermer Espagne

Fermer Préparatifs

Derniers billets
Derniers commentaires
Archives
08-2017 Septembre 2017 10-2017
L M M J V S D
        01 02 03
04 05 06 07 08 09 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

 
Vous êtes ici :   Accueil » News » Canaries
 
 
Recherche
 
Document généré en 0.09 seconde